ConnectABILITY

Le premier emploi et au-delà

photo of girl working in video shop

Se faire une expérience professionnelle est l’idéal si l’on souhaite se faire une idée des métiers qui pourraient nous intéresser à l’avenir (et également se faire une idée des métiers que l’on ne VEUT PAS faire!)

Pour ceux qui commencent seulement à réfléchir à ce qu’ils pourraient faire après l’école, les petits boulots du soir ou en fin de semaine représentent le point de départ probable. Le choix des opportunités est plutôt limité, mais il ne faut pas oublier que tout travail permet d’acquérir des aptitudes qui peuvent améliorer vos qualifications par la suite, même s’il ne semble pas idéal.

Le CV :

Pour commencer, il faut avoir un CV à montrer aux employeurs. Pour le rédiger, vous pouvez obtenir de l’aide de la part d’un conseiller d’orientation. S’il n’est pas présent à l’école, vous pouvez vous tourner vers de nombreuses ressources communautaires. Commencez par vous renseigner sur Internet ou dans votre bibliothèque de quartier.

Dans chaque CV, il est important de mentionner toutes vos expériences professionnelles. Même si vous n’avez jamais exercé de « vrai métier », le fait que vous ayez tondu la pelouse, pelleté la neige, promené un chien et effectué des commissions pour les voisins prouve que vous savez travailler de manière indépendante et que vous êtes motivé! N’oubliez pas d’inclure les aptitudes acquises lors de vos activités extrascolaires. Il se pourrait que cela corresponde précisément à ce que recherche un employeur!

Rappelez-vous de toujours mettre à jour votre CV lorsque vos coordonnées changent, ou chaque fois que vous commencez (ou quittez) un travail.

Pensez aux qualifications qui pourraient mettre davantage de chances de votre côté, comme par exemple un certificat de garde d’enfant, une formation aux premiers secours ou des médailles de natation. Il est toujours utile d’inclure toute récompense ou certification de ses aptitudes dans un CV.

La recherche d’emploi

Il existe plusieurs endroits proposant des annonces pour les demandeurs d’emploi. Lorsque l’on recherche un emploi, il peut toujours être utile de regarder les offres d’emploi des petites annonces du journal local (ou même de contacter le journal pour postuler en tant que livreur de journaux). Consultez les tableaux d’affichage dans les centres de loisirs, les supermarchés et les bibliothèques de votre quartier, et vous y trouverez peut-être des annonces de petits boulots de nettoyage, de garde d’enfant, de tonte de pelouse ou d’autres opportunités de travail près de chez vous.

Les centres pour l’emploi du gouvernement postent également des offres d’emploi. Emploi et développement social Canada offre même l’accès à son guichet d’emplois en ligne. (Cliquez ici : http://www.jobbank.gc.ca/) Il y a également de nombreuses occasions de trouver un emploi en consultant Internet. Essayez de visiter les sites Web des départements gouvernementaux comme par exemple les Services des Parcs et loisirs, ou encore les sites Web des municipalités. Les sites Web du gouvernement du Canada et de celui de l’Ontario possèdent tous deux une section Recrutement, et ont même une catégorie « emplois-jeunes ». Jetez aussi un coup d’œil sur les sites Internet des entreprises locales, et ceux des chambres de commerce. Ils peuvent y poster des opportunités, en général dans des sections du nom de « Perspectives d’emploi » ou « Ressources humaines ».

Si quelqu’un se plaît dans son travail de bénévole ou son programme coopératif, renseignez-vous auprès de la personne qui lui a trouvé ce poste pour savoir s’il y a des perspectives à cet endroit. Il arrive parfois que les employeurs se mettent volontiers à verser une rémunération pour le travail effectué. Les employeurs s’attendent à un retour sur investissement : si vous travaillez en tant qu’employé, on attendra de vous que vous faisiez votre travail d’une manière indépendante, et que vous assumiez davantage de responsabilités comme le font tous les employés, ce qui n’est pas toujours le cas des bénévoles et des personnes en programme coopératif.

Parfois, on trouve des perspectives d’emploi juste au coin de la rue. Guettez les panneaux « On recrute » dans les vitrines des commerces du quartier. Si l’on souhaite travailler quelque part en particulier, on peut toujours prendre un formulaire de candidature à l’accueil (prenez-en deux au cas où vous feriez une erreur!). Même si l’entreprise ne recrute personne à ce moment-là, de nombreux établissements conservent les candidatures dans leurs archives pendant une certaine période.

Finalement, n’ayez pas peur du réseautage. Demandez à toutes les personnes que vous connaissez (amis, famille, professeurs, employés de soutien, collègues) ce qu’ils font dans la vie, et si leur entreprise recrute en ce moment. Certaines offres d’emploi n’ont pas une visibilité manifeste, mais tout poste a pour vocation d’être pourvu. Faites savoir à votre entourage que vous êtes ouvert à toute perspective d’emploi et demandez-leur de penser à vous la prochaine fois qu’ils iront travailler.

Comme vous pouvez le voir, de nombreuses perspectives d’emploi sont facilement accessibles. Toutefois, il faut aussi garder à l’esprit que son premier emploi est rarement celui où l’on passera le reste de sa vie. L’expérience et les aptitudes que l’on y acquiert peuvent servir de tremplin pour de futures perspectives professionnelles. Si vous êtes flexible dès le début, votre parcours pourra vous conduire à l’emploi de vos rêves, aussi gardez l’esprit ouvert lorsque vous recherchez un emploi.


Laisser un commentaire